*
top

 

Menu
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer

 

ierge, chandelle, bougie

On appelle cierge, la longue chandelle de cire destinée aux cérémonies religieuses. L’usage des cierges dans les cérémonies religieuses est fort ancien.
Certains pensent que c’est en imitant les cérémonies païennes que le cierge a été introduit dans l’église chrétienne. !?

Chez les Chrétiens, la Chandeleur (2 février) est le jour de la purification de Marie et la présentation de Jésus au temple de Jérusalem.
Le mot "Chandeleur" vient précisément de candela - la chandelle. Pendant ce jour étaient donc bénits et allumés de nombreux cierges. Ceux-ci avaient ensuite le pouvoir, lorsqu'ils étaient rallumés pendant un orage de chasser la foudre, et plus généralement de tenir éloignés les mauvais esprits, les démons et les intempéries.
Au Moyen Age, des processions avaient lieu dans les champs et les vignobles. De nombreux proverbes et dictons sur la chandeleur parlent du temps (prévision du temps) et se rapporte soit à la bonne ou mauvaise fortune (d’où les crêpes que l’on mange à la Chandeleur).
"A la chandeleur, l'hiver meurt ou prend rigueur."
 

 
La chandelle sert à éclairer tout comme la bougie, mais est posée sur un … chandelier.

La bougie, elle, est  posée sur un... bougeoir. 
L’origine du mot bougie est à chercher en Algérie. Il nous vient de la ville de Bougie (actuellement Béjaia) en Kabylie où il y avait de grands élevages de moutons. Avec la graisse de ces derniers, on faisait des chandelles. C’est de cette ville qu’on en importait de grandes quantités dès le moyen âge (env. XIVème s.). On appela ces chandelles tout simplement "bougie", on connaissait ainsi l'origine et la matière de ces chandelles. Elles étaient naturellement pour le peuple et les serfs, car elle est de moindre qualité!
Les mèches étaient de fil de chanvre, de lin, de coton, de papier ou de jonc et le corps était de poix, de suif (graisse animale) ou de cire.
 
Les chandelles et cierges en cire d’abeille sont onéreux, se qui en limite la diffusion dans les hautes sphères de la société (noblesse et clergés et royauté). Ils éclairent bien mieux et durent bien plus longtemps que les bougies en suif, qui coulent, fument noir et sentent fort mauvais. Ces dernières sont pour le peuple, les plus démunis doivent se contenter de la lumière du soleil !

Il y a plusieurs termes et manières de faire les bougies, chandelles et cierges : bougies à la cuillère ou à la louche, bougies à la plongées, tirer les bougies, bougies filées, bougies à la baguette, bougies au moule, bougies à la main …
               
 
                 
 
Vous aurez encore plus de plaisir à arder vos bougies, si vous suivez les conseils suivants :
  • Poser la bougie sur un support résistant au feu afin que cette dernière ne choit point et ne brûlasse point votre bâtisse.
  • Laisser vieillir vos bougies, elles dureront plus longtemps.
  • Bien sûr avant de l'allumer, veillez à couper le surplus de mèche...!
  • La mèche doit être entretenue, mouchez-la si nécessaire pour qu’elle ne mesure pas plus de 10 mm. (moucher : enlever la partie carbonisée de la mèche).
  • Pour l’éteindre, tremper la mèche dans la cire liquide et la relever aussitôt, cela l’empêchera de continuer de se consumer et il vous sera plus facile de la rallumer.

Ne  jamais laisser arder (brûler) de bougies sans surveillance !

 

copyright
©  Text'o'net.ch  |  mail@text'o'net.ch     —     ©  textes par contact@cerata.ch      |    03.2006 - 06.2007
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail